Qui suis-je ?

Photo de téléobjectifs pour rubrique "Qui suis-je ?"Enchantée, vraiment.

« Qui suis-je ? », vous demandez-vous peut-être.  Voyons voir…

Comment me « définir » ?

Enfant, quand on m’interrogeait sur mes boucles noires – alors que ma mère était blonde -, je me décrivais comme un « produit mixte ».  J’aimais cette idée d’être à la fois un petit bout de Tunisie et de Belgique réunis.  Ensuite, en grandissant, on se demande qui on est, comment on se définit: bref, on se cherche.  Puis, on cesse de se torturer, pour simplement tenter de s’accepter.

Pour moi, ce ne fut pas différent.  C’est l’Europe qui a fait mon éducation mais j’ai continué à développer une sorte de « regard-pont », mue par le sentiment de devoir toujours tenter de voir les choses d’un autre angle : celui de l’autre, celui d’une autre discipline ou celui d’un point de vue différent.

Mon chemin de vie a changé radicalement en 2010.  Me partager entre l’Europe et l’Afrique n’est pas un si grand choc. Certes, il faut que je me rappelle OÙ je suis quand je dis « ici » ou « là-bas » mais c’est surtout mon esprit qui vagabonde.  Comment comprendre ce qui est différent de soi ?  Comment s’empêcher de le voir seulement depuis un point de vue unique alors qu’on partage la vie et le vécu de gens de divers horizons ?

Ma Plume

Plutôt que de choisir la voie académique, celle des affirmations ou de l’expertise, je préfère que mes écrits soulèvent des questionnements, accompagnent, fassent réfléchir… sur l’actualité, l’humain, la différence.

J’aime décaler mon regard et inviter le lecteur à me suivre.

Écrire a toujours fait partie de moi.  J’ai rédigé pour l’université et pour le travail.  Parfois, j’ai rimé pour le plaisir.  Plus tard, j’ai écrit pour d’autres aussi, mes mots cachés dans l’ombre de leur nom.  Et puis, enfin, j’ai osé m’exprimer en étant moi, sans cadre prédéfini, sans filtre et sans pseudo.

Être une plume n’est pas un choix : c’est une urgence, une nécessité.  Se laisser lire est à la fois excitant et terrorisant.  Quel que soit le sujet traité, on offre perpétuellement aux autres de petits fragments de réponse à la question « Qui suis-je ? » .  Et on espère qu’ils vont aimer.

Maryse

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour préférer aux certitudes, les questionnements. Pour être un pont entre des visions ou des continents.